Retour sur la visite à Albaron

Samedi 7 décembre, j’étais présent avec une partie de mon équipe à Albaron. Au cours de cette visite, j’ai eu le plaisir de rencontrer des riverains. Je suis en effet convaincu que seule une réelle proximité nous permettra d’être efficace et de répondre à vos attentes.

L’objectif de cette visite était simple : entendre et comprendre vos préoccupations du quotidien afin d’y apporter des réponses.

Parmi les préoccupations des habitants d’Albaron, celles qui ont été le plus souvent évoquées :

Un sentiment d’abandon

Les habitants déplorent un cadre de vie dégradé : la propreté de l’espace public n’est pas, ou que trop rarement, assurée ; une voirie endommagée, un mobilier urbain minimaliste et en mauvais état.

REPONSE :
Je veux recréer du lien entre tous les Arlésiens, que chacun se sente considéré. Les villages et les hameaux sont une spécificité et une richesse pour Arles et leurs habitants ont l’impression de payer des impôts sans avoir le service public attendu en retour.

D’où ma volonté de voter des budgets autonomes pour les villages et les hameaux, sous la responsabilité des adjoints spéciaux et des CIV. Les décisions courantes doivent être prises au plus près des habitants. Pour la propreté et l’entretien des équipements publics, je souhaite réorganiser les services municipaux de nettoiement et nommer par village, par quartier, une personne ressource qui devra travailler en lien avec les services de l’ACCM pour assurer la propreté de chaque rue de la ville ou du village, mais aussi signaler les petites réparations afin que les services concernés interviennent rapidement.

Préserver le hameau

Les habitants d’Albaron ont choisi ce cadre de vie privilégié, hameau paisible au cœur de la Camargue, à taille humaine. Des habitants qui luttent au quotidien pour maintenir une activité dans le hameau, qui déplorent la fermeture de la poste, par exemple. Les habitants d’Albaron veulent aussi trouver un moyen de faire en sorte que les touristes s’arrêtent à Albaron.

Est aussi évoqué le problème du déplacement des digues du petit Rhône.

REPONSE :
Nos villages et hameaux sont notre richesse et nous mettrons tout en œuvre pour, à la fois maintenir la qualité de vie qu’ils offrent mais aussi mettre en valeur leurs atouts.

La Camargue et ses produits du terroir sont autant de potentiels pour le développement et la prospérité du hameau. Une concertation s’établira avec l’Office du Tourisme pour proposer une offre valorisant un parcours à travers les hameaux et villages de la commune.

L’agriculture est essentielle sur le bassin arlésien. Je veillerai particulièrement à créer un  partenariat avec les différents gestionnaires de l’eau pour préserver et entretenir les différents ouvrages d’irrigation, mais aussi pour préserver la faune et la flore qui font la spécificité de la Camargue.

Une demande de régulation de la vitesse

Albaron, comme d’autres hameaux de la commune d’Arles, est un hameau traversant. La vitesse considérable des véhicules le traversant est un réel problème de sécurité. Le ralentisseur mis en place n’est pas suffisamment dissuasif.

REPONSE :
Même si cela relève de la compétence du Conseil Départemental, Elu maire d’Arles je ne manquerai pas de saisir cette instance pour la solliciter avec insistance et urgence sur la situation. Nous trouverons ensemble une solution pour garantir durablement la sécurité des usagers piétons dans Albaron.

Par ailleurs, Mon projet pour Arles prévoit la création d’une police de Territoire qui interviendra sur l’ensemble du territoire, villages et hameaux compris. La sécurité de tous doit être assurée ! Elu Maire d’Arles, j’y veillerai !