Retour sur la visite à Gageron

Samedi 7 décembre, j’étais présent avec une partie de mon équipe à Gageron. Au cours de cette visite, j’ai eu le plaisir de rencontrer des riverains. Je suis en effet convaincu que seule une réelle proximité nous permettra d’être efficace et de répondre à vos attentes.

L’objectif de cette visite était simple : entendre et comprendre vos préoccupations du quotidien afin d’y apporter des réponses.

Parmi les préoccupations des habitants de Gageron, celles qui ont été le plus souvent évoquées :

Un sentiment d’abandon

Les habitants déplorent un cadre de vie dégradé : la propreté de l’espace public n’est pas, ou que trop rarement, assurée ; une voirie endommagée, un mobilier urbain minimaliste et en mauvais état. D’autre part, la desserte en bus peu commode renforce le sentiment de distance avec la ville.

REPONSE :
Je veux recréer du lien entre tous les Arlésiens, que chacun se sente considéré. Les villages et les hameaux sont une spécificité et une richesse pour Arles et leurs habitants ont l’impression de payer des impôts sans avoir le service public attendu en retour.

D’où ma volonté de voter des budgets autonomes pour les villages, sous la responsabilité des adjoints spéciaux et des CIV. Les décisions courantes doivent être prises au plus près des habitants. Pour la propreté et l’entretien des équipements publics, je souhaite réorganiser les services municipaux de nettoiement et nommer par village, par quartier, une personne ressource qui devra travailler en lien avec les services de l’ACCM pour assurer la propreté de chaque rue de la ville ou du village, mais aussi signaler les petites réparations afin que les services concernés interviennent rapidement.

Je souhaite, par ailleurs, revoir en concertation avec les services intercommunaux, le plan de desserte des villages par les bus. Pour réduire le sentiment d’éloignement, la mobilité est un levier essentiel.

Une demande de sécurisation de l’accès au hameau

Gageron, comme d’autres hameaux de la commune d’Arles, est un hameau traversant. L’accès s’y fait par un virage en chicane, dans lequel les voitures ne ralentissent guère. D’autre part, la chaussée est étroite ce qui rend le croisement entre voitures, mais aussi et surtout entre camions ou bus et voitures, extrêmement dangereux. Que peut-on envisager pour essayer de rendre cette entrée plus sécurisée et faciliter ainsi l’accès d’un côté à l’autre du hameau aux piétons, cyclistes, enfants qui vont à l’école…

REPONSE :
Même si cela relève de la compétence du Conseil Départemental, Elu maire d’Arles je ne manquerai pas de saisir cette instance pour la solliciter avec insistance et urgence sur la situation. Nous trouverons ensemble une solution pour proposer une entrée sécurisée dans le hameau, et ce pour la sécurité de tous les usagers dans Gageron.

Par ailleurs, Mon projet pour Arles prévoit la création d’une police de Territoire qui interviendra sur l’ensemble du territoire, villages et hameaux compris. La sécurité de tous doit être assurée ! Elu Maire d’Arles, j’y veillerai !