Retour sur la visite à Monplaisir

J’étais présent récemment avec une partie de mon équipe à Montplaisir. Au cours de cette visite, j’ai eu le plaisir de rencontrer des riverains. Je suis en effet convaincu que seule une réelle proximité nous permettra d’être efficace et de répondre à vos attentes.

Un cadre de vie dégradé

Les habitants de Monplaisir ont un sentiment d’abandon concernant la propreté des rues, la multiplication des dépôts sauvages d’encombrants, mais aussi tous les équipements publics qui ne sont plus entretenus et en particulier la voirie en mauvais état et l’éclairage défaillant. 

  • Je veux recréer du lien entre tous les Arlésiens, que chacun ait le sentiment d’être considéré. Tous les quartiers de la ville, mais aussi les villages, ont le sentiment d’être négligés. 
    Je souhaite rénover notre quotidien : à Arles comme ailleurs, nous avons le droit d’avoir un espace public propre mais aussi embelli et fleuri.

    Pour la propreté et l’entretien des équipements publics, je souhaite réorganiser les services municipaux de nettoiement et nommer par quartier, une personne ressource qui devra travailler en lien avec les services d’ACCM pour assurer la propreté de chaque rue de la ville.Et je demanderai à ACCM la création de déchetteries pour que les Arlésiens n’aient pas à traverser la ville pour y accéder.

Ce quartier est en pleine mutation avec un rajeunissement de la population et il lui manque des espaces communs, conviviaux, de détente pour les familles et les enfants. 

Afin d’améliorer la qualité de vie des habitants de Monplaisir, il faudra réaménagement des espaces de vie, comme le Stade des Cités, la place Félix Eboué, le parc Callet ou le Square Manouchian devant l’église. Mais aussi, profiter des berges des canaux qui ceinturent le quartier, pour offrir aux habitants des espaces sportifs et de loisir.

Une demande de sécurité

Les habitants de Monplaisir déplorent un cadre de vie dégradé par la multiplication des incivilités. La multiplication des cambriolages en zone pavillonnaire et les dégradations de véhicules les préoccupent. Ils constatent l’absence totale de la Police municipale et sont demandeurs de plus de sécurité.

  • Nous devons lutter contre la petite délinquance car elle exaspère au quotidien. 
    Elu Maire d’Arles, je créerai une Police de Territoire qui devra intervenir aussi bien dans les villages  que dans la ville centre, car lorsque les représentants de l’ordre ne sont plus visibles, l’espace public se dégrade.

    Je souhaite doubler le nombre de caméras pour pouvoir équiper les quartiers résidentiels et les villages et les relier à un Centre de Sécurité Urbaine opérationnel et relié au commissariat.

    Mais aussi mettre en place le dispositif « voisins vigilants » qui a fait ses preuves contre les cambriolages.

Je veux à la fois de la fermeté et de la présence de la Police de Territoire, mais aussi de la prévention avec la création du Conseil des Droits et Devoirs des familles pour mener une politique sécuritaire par tous les moyens y compris le dialogue, et développer les Travaux d’Intérêt Général pour sanctionner les incivilités et les petits délits qui empoisonnent le quotidien. 

La sécurisation de Stanlingrad 

Les habitants de Monplaisir déplorent la dangerosité de l’avenue de Stalingrad accentuée par l’augmentation du trafic depuis la modification du sens de circulation sur l’avenue de Hongrie. 

  • Stanlingrad est de plus en plus dangereuse à cause des incivilités mais aussi par l’augmentation de la circulation et par le manque d’aménagements. Il y a plusieurs années qu’en Conseil Municipal, j’attire l’attention du Maire sur sa dangerosité, mais mes interventions sont restées sans effet. Il y a eu trop d’accidents, trop de morts et de blessés ! 
    Stalingrad doit être sécurisée en combinant plusieurs aménagements : un meilleur éclairage, donner à chaque type d’utilisateur un espace défini, en empêchant la circulation sur l’espace central (zébras) et surtout en limitant la vitesse par de la présence policière et s’il le faut par un radar. 

Le plan de circulation du quartier devra être repensé pour fluidifier le trafic à cette entrée de ville.

Dès que le budget le permettra, sa requalification devra aussi être proposée, c’est une des principales entrées de la ville et son état n’est plus acceptable.