Faire d’Arles une ville verte et propre

  • Accueil
  • Faire d’Arles une ville verte et propre

Devant l’urgence climatique nous devons agir et vite.Notre jeunesse nous montre le chemin, empruntons-le à leurs côtés !Chacun à son niveau doit pouvoir agir pour rendre notre ville plus verte, plus agréable à court, moyen et long terme.Je ne souhaite pas faire de l’écologie une politique punitive qui obligera les Arlésiens à changer radicalement leurs habitudes. Il faut à mon sens travailler ensemble sur de nouvelles habitudes, de nouveaux fonctionnements.C’est pourquoi je souhaite que :

1. L’accent soit mis sur la propreté et l’entretien des rues en ville et dans les villages
C’est ce petit entretien du quotidien qui doit être revu afin que le cadre de vie de tous soit convenable. Je mettrai en place un système de signalement en ligne des problèmes d’éclairage, de dépôts sauvages, de voirie, de trottoir ou autres afin que les services puissent traiter la demande au plus vite.

2. Réaliser des espaces paysagers en ville et dans les villages et hameaux, et revégétaliser nos espaces urbains

Chacun dans son quartier, son village doit avoir droit à un lieu où se ressourcer. Avec le budget exceptionnel et participatif alloué à chaque village nous co-construirons ces projets qui pourront être agrémentés d’une aire de jeux pour enfants, d’un city stade ou encore d’un jardin partagé pour les quartiers où les résidents n’ont pas forcément un jardin personnel. Enfin, pour la ville centre nous devrons nous projeter rapidement sur le devenir du boulevard des lices et le boulevard urbain. Élu Maire, je lancerai les études visant à y faire, une fois le contournement autoroutier validé et lancé, une coulée verte le recouvrant.

3. Aménager le site de Beauchamp en lieu de détente pour les familles

Cet espace à proximité immédiate du cœur de ville doit être repensé pour devenir un espace de détente et de loisirs. Nous devrons y proposer des espaces sécurisés où les femmes pourront faire leur jogging, des espaces pour les enfants, des espaces de pic-nic, des barbecues… Tout en interdisant les véhicules thermiques.        

4. Réorganiser le ramassage des ordures ménagères en centre ancien en particulier en période estivale
Voir des tas de détritus s’accumuler à l’angle des terrasses de restaurants n’est pas acceptable pour une ville touristique comme Arles. Nous devrons recentraliser les points de collecte et les organiser plus fréquemment.       

5. Interdire l’usage du plastique dans les cantines et y encourager les circuits-courts et le bio
Dans un souci de laisser une planète plus propre et plus facile à vivre pour nos enfants nous interdirons le plastique dans les cantines pour privilégier les circuits courts et le bio. Cette démarche sera une aide directe à nos producteurs qui seront ainsi pleinement impliqués dans la vie de notre commune et la transmission des bons réflexes à nos enfants. Ils sont l’Arles de demain, apprenons-leur les bons gestes !       

6.Lutter avec la police municipale contre les dépôts sauvages, les pollueurs doivent être les payeurs
Celui qui pollue doit être le payeur. Ainsi je mènerai avec la police municipale des opérations d’ouvertures de sacs jetés au sol afin de sanctionner financièrement les pollueurs. La facture d’un ramassage d’un dépôt sauvage sera automatiquement envoyée au pollueur. Cette dernière sera majorée d’une contravention selon la loi en vigueur.       

7.En lien avec ACCM, moderniser nos déchetteries et augmenter leur nombre afin de faciliter les apports volontaires, et notamment pour les professionnels
L’objectif sera de proposer des solutions aux professionnels qui se retrouvent aujourd’hui contraints de faire des kilomètres pour jeter leurs gravats et autres encombrants.

Agir pour la planète avec les Arlésiens fédérés autour d’une cause transpartisane. L’écologie n’est pas une affaire de gauche ou de droite mais bien de survie. Je souhaite donc rassembler les Arlésiens autour de ces propositions.