Revivifier nos villages et nos hameaux

  • Accueil
  • Revivifier nos villages et nos hameaux

Ils sont une spécificité de notre ville et font partie de son héritage, de son patrimoine. Grâce à ses villages, Arles est aujourd’hui la plus grande commune de France. L’éloignement du centre ville doit rendre les élus attentifs à préserver les intérêts de tous. Aujourd’hui force est de constater que les Arlésiens ne sont plus respectés, ni dans leurs besoins, ni dans leurs attentes et en particulier dans les villages.
Habiter dans un village ne doit pas se résumer à payer des impôts sans avoir en retour les services publics élémentaires.Ce sentiment de n’être pas considéré, d’abandon, est partagé par tous les arlésiens mais plus encore par les habitants des villages et des hameaux. C’est révélateur de la faillite des services publics dans notre ville.Nous devons agir. Et vite !Nous devons rassembler les Arlésiens sous peine de voir se creuser le fossé des inégalités.
Rassembler par une égalité de traitement au quotidien. Pour améliorer le quotidien, les services municipaux de propreté, de sécurité, de transport mais aussi de loisirs, d’équipements sportifs, d’aide aux seniors, de petite enfance doivent être réorganisés et répartis sur tout le territoire de la commune dans un souci d’équité et de solidarité.
D’autre part, nous aurons à rassembler par la proximité et l’écoute. Le sentiment de n’être plus écoutés est partagé par la plupart des habitants des villages. 
Je veux leur redonner la parole. Pour cela, je m’appuierai sur les adjoints spéciaux et les CIV qui auront à gérer un budget annuel d’investissement. En effet, les habitants savent mieux que quiconque quelles sont les priorités pour leur village. Cette autonomie devra favoriser l’échange et l’implication des administrés dans le choix des projets à porter pour le bien-être de tous.Enfin, Rassembler les Arlésiens c’est leur donner accès aux mêmes services mais aussi à la même offre que les Arlésiens de la ville centre. C’est pourquoi nos fêtes doivent être repensées afin que le programme de nos villages soit inclus dans un dispositif plus large de valorisation de nos traditions. Car notre histoire et nos traditions doivent nous rassembler.
Et puisque la démocratie locale se construit au plus proche des administrés, une fois par an un conseil municipal sera délocalisé dans un village.Pour conclure, nous devrons rassembler les arlésiens en luttant contre les inégalités.Des projets majeurs seront donc portés dans chaque village pour rattraper le retard pris ces dernières années. Chaque village a son urgence et c’est du devoir du maire d’y répondre. Récemment j’étais à Salin de Giraud où je rappelais la nécessité de construction d’un pont par le conseil Départemental. 
Je visiterai chaque village, chaque hameau plusieurs fois dans les prochaines semaines. Ces moments d’échange et de partages sont capitaux dans l’élaboration d’un projet répondant aux attentes de tous.